Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience en ligne.

Merci de nous donner votre accord avant de poursuivre votre navigation.  

Bourse de Paris

Témoignage photographique sur l'activité de la Bourse de Paris pendant une quinzaine d'années.

J'ai eu la chance de découvrir la Bourse de Paris (Palais Brongniart) par une collaboration comme photographe avec le réalisateur Marcel Carné qui y tournait une séquence d'un film.

Cet univers était tellement incroyable que j'ai décidé d'y retourner régulièrement pendant de nombreuses années.

Vue de l'intérieur de la corbeille dans la nef du Palais Brongniart à Paris en 1987.
Kermesse de Noël pour les enfants du personnel dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Séance dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Un agent de change de la corbeille au Palais Brongniart de Paris en 1987.
La gestuelle des agents de change de la corbeille dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Salle de cotation avec boxes téléphoniques au Palais Brongniart de Paris en 1987.
Le remplacement de la corbeille par un espace MATIF-CAC 40 au Palais Brongniart de Paris en 1988.
Séance dans une salle du MATIF au Palais Brongniart de Paris en 1988.
Clôture de la séance du 31/12/1986 dans la nef du Palais Brongniart à Paris.
Les clés du concierge au Palais Brongniart à Paris en 1987.
Séance dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
La cloche pour l'ouverture et la fermeture des séances de marchés dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
La corbeille dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Séance dans une salle du MATIF au Palais Brongniart de Paris en 1988.
Le Palais Brongniart à Paris en 1986.
Séance dans une salle du MATIF au Palais Brongniart de Paris en 1988.
Une séance dans la nef du Palais Brongniart après le remplacement de la corbeille par le MATIF à Paris en 1988.
Une séance dans la nef du Palais Brongniart après le remplacement de la corbeille par le MATIF à Paris en 1988.
Une séance dans la nef du Palais Brongniart après le remplacement de la corbeille par le MATIF à Paris en 1988.
Le Palais Brongniart à Paris en 1986.
Vue sur la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Tableau de cotations lors d'une séance dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Séance dans la nef du Palais Brongniart de Paris en 1987.
Agents de change de la corbeille au Palais Brongniart de Paris en 1987.
Le 'Groupe 4 Criée' au Palais Brongniart de Paris en 1987.
Le marché de cotation de l'or au Palais Brongniart de Paris en 1987.
Un agent de change de la corbeille au Palais Brongniart de Paris en 1987.
Le 'Groupe 4 Criée' au Palais Brongniart de Paris en 1987.
Le Palais Brongniart à Paris en 1986.
Séance avec la corbeille dans la nef du Palais Brongniart à Paris en 1987.
Le Palais Brongniart à Paris en 1986.
Séance dans une salle du MATIF au Palais Brongniart de Paris en 1988.
Séance dans une salle du MATIF au Palais Brongniart de Paris en 1988.
Séance du MATIF dans la nef du Palais Brongniart. Paris en 1988.
Lendemain du Jeudi Noir 1987 au Palais Brongniart à Paris.

Il faut dire que pour pouvoir y faire des images plus intéressantes que mes collègues, je devais m'y faire accepter.

Il y a toujours eu comme une méfiance des photographes par le monde de la finance.

Mais après avoir été coopté par un membre de la SBF avec qui j'avais créé des liens, j'ai pu y faire tout ce que je voulais.

J'y ai vécu des jours de folie comme le krach boursier d'octobre 1987 où le Palais Brongniart s'était transformé en une ruche bourdonnante incontrôlable.

Mon plus beau coup a été de pouvoir faire cette fameuse image de l'intérieur de la corbeille avec tous les agents de change autour.

Historiquement cette photo n'avait été faite qu'une seule fois à la Bourse de Paris. Les principaux agents de change qui avaient le droit de passer une séance à la rambarde y étaient totalement opposés. La corbeille avec son sable de Fontainebleau au milieu était un symbole auquel il ne fallait pas toucher.

Mais j'ai fini par la faire cette image. Installation bien avant une séance d'un boîtier équipé d'un fish-eye relié par un très long câble de déclenchement me permettant de contrôler l'ensemble depuis les fenêtres du 1er étage.

Résultat : La couverture du Nouvelle Observateur avec affichage grande taille dans tous les kiosques à journaux de Paris.

Cette publication m'a ensuite valu de nombreuses commandes de magazines, banques, rapports annuels pour le Corporate…

En fonction de l'évolution des marchés, j'ai suivi la transformation du Palais avec mon plus grand désespoir de voir disparaître la corbeille en 1987. Mais pour la petite histoire, j'ai gardé dans une capsule de pellicule photo, un peu de sable de la corbeille !

Par la suite le Palais a fini progressivement de se vider jusqu'à ne plus être qu'un bâtiment vide.

Fin de séance, je rends l'antenne ! (Petit clin d'œil au journaliste Jean Le Berre)

Lu 912 fois

Bruno de Hogues est diffusé par les 3 agences photographiques OnlyFranceGamma-Rapho et Getty Images mais est également membre de la SAIF (Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe).